Informations sur la race du Husky Sibérien

Sommaire

Pour commencer

- Quelques pourcentages

- Le Husky en bref

- Le standard de race

- Vidéo explicative

 

Le Husky Sibérien

Origines : Un primitif des plaines gelées
Caractère et Éducation : Un chien qui vous ressemble
Alimentation et Santé : Un chien rustique


Quelques pourcentages

Besoins en dépense énergétique

(Le husky est un grand sportif. Son énergie et son besoin d'activité doit pouvoir être assouvis autrement qu'avec une balade occasionnel. Cependant, il s'adapte facilement à son mode de vie, et ne nécessite pas une randonnée de 4 heures tous les jours...)

Entretien du pelage

(Avec son épaisse fourrure et son sous-poil duveteux, le husky ne demande que très peu d'entretien. Un brossage régulier pour enlever les poils morts suffit amplement, hors saison de mue ou ce devra alors être quotidien. On le dit "auto-nettoyant", il faut éviter de le lavé !)

Sociabilité

(Chien de meute par excellence, le husky est très sociable avec ses congénères, demandant leur contact, ainsi qu'avec les Hommes. Il peut se montrer méfiant, voir indifférent face à l'inconnu, mais il n'est pas d'un naturel agressif si bien sociabilisé !)

Besoins alimentaires

(Bien qu'il demande un soin tout particulier dans le choix de son alimentation, qu'il faudrait idéalement la plus naturelle possible, et qu'il possède un estomac fragile,  le husky mange peu, et il est vite rassasié.)



Le Husky en bref

chiots husky gris yeux bleus

                    

Le husky en bref.*

  • n'aboie pas, ou très peu.
  • mue complètement deux fois pas an.
  • n'est pas territorial, ne monte pas la garde et est "explorateur".
  • peut très bien vivre avec un ou plusieurs chats si habitué petit.
  • ne doit JAMAIS se promener sans attache, même éduqué au rappel.
  • à besoin d'exercice, et plus encore de présence humaine et/ou animal.
  • EST éducable et est TRÈS intelligent, nécessite patience, respect et écoute.
  • ne supporte PAS la solitude, l'injustice ni l'usage de la force.
  • doit connaître sa place dans la "meute" pour se sentir sécurisé.
  • ÉPROUVE un fort attachement pour son maître.
  • est TRÈS sociable avec humains et chiens, mais peut être méfiant.
  • n'a pas forcément les yeux bleus.
  • supporte bien la chaleur, mais pas une activité intense à plus de 15 degrés.
  • à un estomac fragile, donc nécessite rigueur et attention dans l'alimentation.
  • peut vivre en appartement à condition d'un maître disponible ET sportif.
  • hurle comme un loup parfois.
  • a un instinct de chasse TRÈS développé, et est très curieux.

* Bien sûr, chaque chien étant différent, il y a des exceptions.


Télécharger
Standard du Husky Sibérien
Voici le standard de la race du Husky Sibérien, disponible sur le site de la Société Centrale Canine.
270.pdf
Document Adobe Acrobat 381.7 KB

Vidéo explicative très bien détaillée du Husky,

regroupant les informations de bases sur la race.


1. Origines - Un primitif des plaines gelées.

Moitié loup, moitié chat, animal tout droit sorti des légendes, le Husky est  plus qu'un chien, et ce n'est pas vous qui le choisissez, mais bien l'inverse. C'est à vous de vous adapter à lui, de vivre au même rythme que lui. "Sachez l'accepter tel qu'il est, ne pensez pas le changer." Apprenez à vivre à ses côtés et écoutez le vous raconter toutes les histoires qui l'entourent: si vous vous lancez dans l'aventure sibérienne et que vous vous laissez happer par ce monde, comprenez bien que vous ne pourrez plus lui trouver d'égal, et qu'il aura à jamais changer votre vision de la vie.

 

Originaire de Sibérie, ses origines remontent à la nuit des temps. Les indiens Chukchies qui ont créé cette race désiraient des chiens qui puissent tirer leurs traîneaux l'hiver, chasser et distraire leurs enfants. Ils prétendaient que le Husky était né de l'amour d'un loup et de la lune. Ce loup était amoureux de la lune et une nuit celle-ci le rejoignit. De leur amour naquit le Siberian Husky qui garde l'apparence du loup mais qui porte la queue en croissant de lune et qui a des étoiles dans les yeux. C'est pour cela que les soirs de pleine lune, les Huskies et les loups hurlent pour l'appeler afin qu'elle redescende à nouveau.

 

En 1909, un groupe de Siberian Huskies a été amené en Alaska pour les courses du «All Alaska Sweepstake» et les qualités de ces «petits» chiens venus de Sibérie se sont rapidement imposées. Lors de l'hiver 1925, lorsque une épidémie de diphtérie frappe le village isolé de Nome en Alaska, un relais d'attelages partis de la ville lointaine de Néana, parvint à livrer le sérum essentiel et à sauver les habitants. Cette prouesse héroïque valut à ces chiens et à leurs maîtres une notoriété nationale.

 

L'American Kennel Club a reconnu la race en 1930 et le Siberian Husky Club of America fut fondé en 1938. En France, les premiers Siberian Huskies furent importés en 1970 et la première inscription au LOF eut lieu en 1973. La race fut rattachée au club «Réunion d'Amateurs de Samoyèdes et Chiens Nordiques» avant que le club spécifique pour la race, le Siberian Husky France ne soit affilié le 1er avril 1992.



2. Caractère et Éducation - Un chien qui vous ressemble.

Le Husky n'est ni plus, ni moins, que ce que vous en faites. Une grande partie de son caractère dépendra de l'éducation qu'il aura reçue, de sa sociabilisation, et du travail de l'éleveur fait pendant les premières semaines de sa vie.

 

On a l'habitude d'entendre que le husky est indifférent avec ses maîtres, qu'il n'est pas affectueux, qu'il n'est pas fidèle, ou encore qu'il ne ressent pas d'attachement pour une personne de la famille en particulier ou pour son entourage... Et bien, ce profil dépeint ainsi négativement ne ressemble en aucune façon au Husky que nous côtoyons.

 

Non, car le Husky avec lequel nous vivons est expressif, affectueux lorsqu'il en a décidé ainsi. C'est un chien qui nous attend le matin sous la fenêtre et fait le loup pour que l'on descende, qui nous fait la fête chaque jour pour nous montrer qu'on lui a manqué. C'est un chien d'une incroyable fidélité, qui rend bien l'amour qu'on lui donne, si toutefois on sait l'apprécier à sa juste valeur et donner au Husky la vie qu'il mérite.

 

Contrairement à beaucoup de préjugés, le Husky bien dans ses pattes est affectueux avec sa famille et sociable avec les étrangers et ses congénères. Certains pourront se montrer prudents voir méfiants face à l'inconnu, d'autres seront plus indépendants chez eux. Mais un husky bien éduqué ayant une vie adaptée, est foncièrement gentil. S'adaptant facilement aux situations les plus étranges, il est d'une intelligence généralement au-dessus de la moyenne qui fait de lui un chien non servile, capable de comprendre les ordres qui lui sont donnés mais qui n'aime pas obéir aveuglément. Il doit comprendre le pourquoi d'un ordre qu'il peut avoir tendance à discuter.

 

Sa vitalité et son influx nerveux doivent pouvoir se manifester autrement que par une rapide promenade autour du pâté de maison le soir... c'est un chien très sportif et il faut en tenir compte. Il a besoin d'être très proche de son maître : C'est un chien habitué à partager la vie d'un groupe qu'il soit canin ou humain et qui s'ennuie beaucoup s'il est seul.

 

Son éducation doit être entreprise dès l'âge de deux mois et ne jamais se relâcher, cependant les tours comme Assis !, la descente de marches d'escaliers, tout ce qui s'approche de l'agilty et des sports de traction, sont déconseillés avant que sa croissance ne soit terminée (soit environ 12 mois), au risque d'endommager ses articulations pour de bon, causer des problèmes de dos, voir de la dysplasie, et perturber sa croissance. Il ne faut pas non plus appuyer sur les fesses d'un chien ou d'un chiot lors de l'apprentissage du Assis ! car cela aura alors les mêmes conséquences à longs termes !

 

Le Husky doit demeurer sous étroite surveillance et la plupart du temps ne se promener qu'en laisse ou en longe. Dans ses relations avec les autres chiens il fait souvent preuve de retenue, mais il est prêt à se défendre énergiquement s'il est attaqué ou si sa position hiérarchique lui semble mise en cause. Chasseur atavique, il maîtrise difficilement cet instinct envers les petits animaux. volailles, voire moutons. Il est hors de question de le laisser en liberté à la campagne et il est impératif que la propriété soit fermée par une haute et solide clôture (Environ 2 mètres). Il en va de sa propre sécurité car il est d'une incorrigible curiosité et fugue facilement.


 3. Alimentation et Santé - Un chien rustique. 

Le Siberian Husky est un chien relativement frugal. Sa ration doit être adaptée en fonction de son âge, du degré d'activité et des conditions climatiques. L'alimentation familiale traditionnelle doit être plus riche en protéines et en lipides, l'hiver, surtout à la montagne et en période d'intense activité sportive. Son estomac fragile ne supporte pas le changement constant de la nourriture, et il est impératif que celle-ci soit adaptée à cette particularité. Il est possible de rajouter un peu d'eau dans sa gamelle et de laisser le tout gonfler quelques minutes, cela le calera plus vite et il mangera plus doucement.

 

 

      Important :

 

Les croquettes à base de viande de qualité consommation humaine type DR CLAUDER'S, JOSERA, ORIJEN, TASTE OF THE WILD, ACANA, GOSBI sont particulièrement adaptées, même idéales, pour le Husky. Prenez garde à la composition des croquettes et faites des recherches si vous choisissez une autre de ces marques, et rappelez-vous que notoriété n'est pas souvent gage de qualité, bien au contraire. 

 

Le chien doit stopper toute activité environ 1 heure avant son repas,

et rester calme au moins 1 heure après.*

 

*Cela permet d'éviter les risques de retournement d'estomac, ainsi que bien d'autres problèmes liés à son système digestif.


Il a besoin d'être vermifuge deux à trois fois par an et d'être vacciné régulièrement selon les indications de son vétérinaire.
Le Husky est un chien rustique et d'une santé remarquable. Si l'on s'en occupe convenablement, il nécessite relativement peu de soins en dehors des examens, vermifuges et vaccins périodiques. Le poil du Husky est "auto-nettoyant", ce qui fait qu'il ne nécessite pas un toilettage poussé, mais un brossage régulier est important pour retirer les poils morts. En période de mue, le chien perdra tout son sous-poil par paquets, et il nécessitera alors un brossage quotidien. La carde et l'idéal. (Veillez à éviter les brosses types "Furminator" qui arrachent le poil et détériorent le pelage, qui peut repousser plus lentement ensuite, voir pas du tout.)

 

L'incidence de la dysplasie de la hanche est relativement faible, toutefois les reproducteurs et les chiens qui briguent le titre de champion doivent apporter la preuve qu'ils sont exempts de dysplasie. Il existe quelques rares cas de cataracte juvénile qui peut entraîner une cécité vers l'âge de deux ans.

 

Tout comme le choix des croquettes, préférez les aliments naturels en guise de friandises, tel que des Nerfs de bœuf en morceaux, ou des poissons séchés (friture) par exemple. Les chiens préféreront et ce sera beaucoup plus sain pour eux. Vous pouvez également utiliser de l'Huile de Saumon en en mettant la dose recommandée dans leurs croquettes quotidiennes. Cela sera bénéfique pour leur santé et leur pelage, de plus, chats et chiens adorent !